Rechercher
  • Anne Loiselle

Déjouer l'autosabotage!

Mis à jour : févr. 27

L’inversion psychologique

Suis-je inversé ? C’est LA question à se poser avant toute chose.

L’un des mouvements énergétiques de notre corps circule des pieds à la tête vers l’avant du corps. Lorsqu’il y a inversion, le mouvement se fait donc dans le sens inverse, c’est-à- dire de la tête (du visage) aux pieds, vers l’arrière du corps. Il s’agit en fait d’une inversion des polarités de notre système énergétique.

Les expressions « ça me renverse », « ça me jette à terre » parlent d’elles-mêmes!

Imaginez, une pile qui aurait deux côtés positifs ou deux cotés négatifs: ça ne pourrait pas fonctionner. Voilà̀ exactement ce qui nous arrive lorsque nous vivons de l’inversion.

L’inversion psychologique nous amène directement dans l’autosabotage, nous rend la vie difficile, nous empêche de prendre les justes et bonnes décisions pour nous, nous fait sentir dispersés, démotivés, nous fait vivre un manque de concentration et nous donne l’impression de tourner en rond. Vous comprenez donc l’importance de se libérer de l’inversion.

Et qu’est-ce qui nous inverse ? Une très mauvaise nouvelle (mortalité, séparation, perte d’emploi, etc.) ou, de façon plus banale, le quotidien: lorsque l’on est immobilisé dans un embouteillage, dans une file d’attente, et que l’impatience nous gagne, ou le fait d’entendre quelqu’un près de nous se plaindre sans arrêt, ou encore lorsqu’on pense au désordre dans la maison, aux devoirs difficiles des enfants, aux tracas, tant les petits que les plus gros. Bref, nous sommes constamment exposés à une foule d’événements et d’occasions qui risquent de nous inverser. D’où l’importance d’enlever l’inversion au quotidien, de façon quasi automatique.

Une mise en garde s’impose ici. Étant donné que l’inversion se compare à de l’autosabotage, elle est très sournoise. Inconsciemment, nous pourrions être portés à oublier d’enlever l’inversion quotidiennement ou simplement à juger que c’est inutile, trop simple pour être efficace, ou même un peu bête.

C’est l’une des raisons pour lesquelles je vous conseille d’enlever l’inversion tous les jours sans vous poser de questions et d’associer ce geste à un autre que vous faites deux fois par jour, par exemple vous laver les dents.

La bonne nouvelle, c’est que nous ne sommes même pas obligés d’y croire pour en ressentir les bienfaits : on le fait, c’est tout! Comme on se lave les dents... on enlève l’inversion, et cela fait partie de notre hygiène de vie.

Voici donc comment enlever l’inversion psychologique, question de partir sur une bonne base. Surtout, ne nous laissons pas berner par notre cerveau qui pourrait trouver cela bête ou encore gênant, car cet outil est bien plus puissant qu’il n’y parait.

Sur le point karaté, soit le méridien de l’intestin grêle qui se trouve des deux côtés, d’une main, tapoter avec quatre doigts (index, majeur, annulaire et petit doigt) sur la tranche de la paume de la main opposée.

Tout en tapotant sur le point karaté, on répète la même phrase trois fois de suite, idéalement à voix haute ou en murmurant.

La phrase est la suivante : « Même si je suis inversé, je choisis de m’aimer totalement et profondément. » On n’exécute jamais cet exercice les jambes croisées, le but est de faire circuler l’énergie. À faire plusieurs fois par jour lorsqu’une situation ou une émotion vous perturbe, ou simplement deux fois par jour. Bonne pratique !

Vous pouvez également visionner cette capsule sur Youtube en inscrivant Anne Loiselle.

Tiré du livre Détox émotionnelle pour tous


30 vues
 

514-519-1553

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

©2019 by Anne Loiselle